Edition N° 18 – Novembre 2017

Alors que le nouveau gouvernement français a engagé les premières mesures pour relancer l’économie de son pays et que le Président français a exprimé le souhait de s’appuyer sur le couple franco-allemand pour relancer l’Europe, les élections allemandes ont vu le parti AfD entrer au Bundestag avec à la clé un émiettement du paysage politique allemand et des négociations pour la formation d’une grande coalition qui s’annonce très longue. Une fois de plus, un décalage politique existe entre les deux pays. Il convient d’espérer que très rapidement, une impulsion politique franco-allemande pourra se faire sentir au sein d’une Europe qui semble être en perte d’identité. D’un point de vue économique en revanche, les rapprochements d’entreprises françaises et allemandes et la constitution de champions européens semblent s’accélérer.

Un sujet actuel : L'Allemagne face à la hausse du nombre de travailleurs pauvres

L’Allemagne est souvent perçue comme un modèle économique à suivre, en particulier grâce à sa forte croissance, ses excédents commerciaux élevés, son équilibre budgétaire et son bas taux de chômage qui a atteint un nouveau record (5,6%) au mois de septembre 2017. Pour la première fois depuis la réunification en 1990, il y a moins de 2,5 millions de chômeurs.

Une organisation allemande à découvirir : Le Goethe-Institut

Le « Goethe-Institut » ou « Institut Goethe » est la plus importante institution culturelle représentant l’Allemagne à l’international. Créé en 1951 comme un outil de réconciliation européenne et de promotion pour l’Allemagne d’après-guerre, il est aujourd’hui présent dans 98 pays sur tous les continents du monde.

Share